Études de cas

Laissez-passer numériques pour les étudiants

Dans le passé, beaucoup d’étudiants universitaires à Fredericton se servaient de leurs cartes d’étudiants comme laissez-passer pour l’autobus.

Ce système entrainait certaines difficultés pour Fredericton Transit, en particulier par rapport à la validation des cartes d’étudiants. Les cartes provenaient de deux différents établissements : St. Thomas University et la Graduate Students Association de l’Université du Nouveau-Brunswick, et plusieurs versions avaient été émises au fil des ans. Il était difficile pour les chauffeurs de vérifier les cartes rapidement, surtout  la nuit tombée. De plus, les universités avaient changé leurs processus internes de validation.

« C’était devenu très compliqué, » affirme Meredith Gilbert, gestionnaire des Services du transport et du stationnement de la Ville de Fredericton. « Le rôle administratif du processus de la validation des laissez-passer était de plus en plus onéreux. »

Une meilleure solution
La ville s’est adressée à HotSpot, et un programme de laissez-passer pour les étudiants de St. Thomas University et les étudiants de cycle supérieur de l’UNB a été mis sur pied en septembre 2019. Le déploiement s’est fait en douceur. Les étudiants se servent simplement de leur numéro de carte d’étudiant pour créer un compte sur le site Web HotSpot ou dans l’appli. Le numéro est validé selon une liste fournie par le registraire des universités.

« Le système fonctionne très bien en général, » déclare Meredith. « Les inscriptions ont été nombreuses. Nous comprenons mieux qui utilise notre système. Et, grâce à plusieurs caractéristiques du nouveau laissez-passer, il est plus facile pour les conducteurs de le valider en temps réel. »

Le laissez-passer comprend une minuterie que les conducteurs peuvent comparer à l’affichage horaire sur leurs tablettes. Le conducteur peut également demander que le titulaire du laissez-passer tape sur un fichier-image dans l’appli. Si le laissez-passer d’étudiant est bien valide, il changera de couleur.

 

Des partenaires de longue date
Les laissez-passer numériques d’étudiant ne sont que la plus récente prestation de HotSpot à la Ville de Fredericton, un adopteur précoce des solutions de stationnement de l’entreprise.

« La transition au projet d’un laissez-passer pour notre population étudiante s’est faite souplement grâce à nos relations soutenues avec HotSpot sur le stationnement, » explique Meredith. « Et le projet du laissez-passer d’étudiant nous offre une nouvelle perspective quant à notre capacité d’offrir des services à paiement numérique à d’autres utilisateurs, tel que l’achalandage général. »

Elle félicite HotSpot pour leur approche pratique au service à la clientèle.

« Ils offrent un soutien technologique 24/7 et ils sont très attentifs à la rétroaction des clients, » ajoute Meredith. « On peut facilement les joindre et notre entière satisfaction est une priorité pour eux. »